Entamer une démarche zéro déchet

Hello à toutes et à tous,

Il y a quelques temps j’ai débuté une démarche zéro déchet.

Pour être tout à fait honnête avec vous, mes motivations premières étaient assez « égoïstes », dans le sens où c’est pas la planète qui me préoccupait le plus. Si je me suis mise au zéro déchets tout d’abord c’est… parce que je DETESTE sortir mes poubelles ! (oh là là je perds toute crédibilité pour le reste de cet article). Mais plus j’avançais dans ma démarche plus je réalisais qu’il ne s’agissait pas QUE d’éviter les emballages…

L’anti-gachi en général pousse à recycler, chercher une deuxième utilité aux consommables, et fabriquer soi même ses produits. Moi qui avait eu une période très DIY sur les produits d’hygiène et ménagers j’étais ravie de m’y plonger à nouveau 🙂

La démarche zéro déchet en général entre dans une dynamique plus large d’assainissement et de désencombrement.

Comment faire moins de déchets ? Réponses :

  • Revenir aux fondamentaux,
  • Faire soi même,
  • Choisir des produits plus sains et plus résistants (qui vont durer !).

Et puis je veux prendre soin de ma santé, éliminer le plastique de mes habitudes alimentaires, réduire mes produits polluants. Dans notre quotidien on est très fréquemment en contact avec des éléments cancérigènes ou des perturbateurs hormonaux.

Cela peut paraître un peu compliqué au début, on ne sait pas par quoi commencer, comment s’y prendre… Moi même je débute tout juste dans la pratique. Mais vous vous rendrez compte qu’au final certainement beaucoup de gens dans votre entourage le font sans s’en rendre compte (notamment les plus âgés). Mais c’est notre mode de vie actuel qui est anormal. Particulièrement pour les personnes en milieu urbain. On s’est habitué à certaines normes en terme de possessions, de loisirs, de pratiques de consommation.

Quand on pense au simple fait d’acheter des légumes en supermarché : on emballe chaque sorte de légume dans un sac qu’on va immédiatement jeter une fois arriver chez nous.

Mais si vous allez au marché de votre ville ou village, observez les dames avec leur cabas, leur filets à légumes, leur bouteilles consignées… Pas de déchet !

Alors pour passer à un mode de vie avec moins de déchets et de polluants voici mes petites astuces…

La segmentation

Commencez par observer vos possessions et vos habitudes. Comment vous organisez vous ? Comment consommez vous ? Quels sont les produits présents chez vous ? Qu’est ce que vous pouvez changer facilement ?

Définissez les points par lesquels vous voulez commencer en choisissant les plus faciles pour vous, qui ne vous demanderons pas beaucoup de concessions. Analysez pièce par pièce, décomposez tâche par tâche et choisissez un produit ou une nouvelle habitude.

Par exemple :

  • La salle de bain –> la douche –> le shampoing solide.
  • La cuisine –> la vaisselle –> les brosses à récurer.
  • La salle de bain –> la lessive –> l’adoucissant maison.

Adoptez la technique des petits pas : allez-y progressivement. Un petit changement à la fois. Ne passez à un nouveau changement que quand le précédent est devenu une routine bien installée dans votre quotidien. Il faut donc accepter au départ que cela prendra du temps. Mais de toutes façons c’est une démarche qui sera toujours amenée à évoluer selon le degré que vous voulez adopter, votre mode de vie qui évolue, vos déménagements, vos possibilités,…

Le matériel

Adopter un mode de vie durable implique certains investissements de départ. Le but est d’avoir du matériel, des outils et des accessoires qu’on ne sera pas obligé de jeter pour en racheter. Donc il faut des matériaux résistants, qui vont durer dans le temps et à l’usage.

Pour cela tournez vous vers le verre, le bois et l’acier. Et surtout EXIT le plastique !

Donc essayez de remplacer ce que vous avez en plastique par d’autres matériaux durables. Accessoires de cuisine, contenants, ustensiles, couverts, flaconnage,…

Pour vos courses en vrac penser à utiliser des sacs à vrac, des filets, des cabas, des paniers en osier, des bocaux,…

Petite liste (non exhaustive) des indispensables pour commencer :

  • des brosses (vaisselle, chaussures, cheveux, ongles),
  • des sacs en tissu (pour le pain, les légumes, les pommes de terre),
  • des chiffons et gants de différentes matières (pour le ménage et pour se débarbouiller/démaquiller),
  • des bocaux.

La récup avant tout : Bien entendu vous n’êtes pas obligés de racheter tout de A à Z. Déjà les bocaux : n’achetez pas de bocaux à des prix indécents. Achetez des produits de conserve comme des soupes, des légumes, des préparations (ratatouille, choucroute) directement vendues en bocaux. Pour le reste, jetez un œil dans le grenier de vos grand parents. Il y a surement des trésors qui ont été remisés car remplacés par des ustensiles « modernes » : paniers à salade, pinces à linge en bois, paniers, gamelles en inox, râpes à légumes ou à fromage, gourdes, brosses,… Et pour les sacs et les chiffons n’hésitez pas à les faire vous même avec des vêtements qui ne sont plus portés ou des rideaux usés.

Zoom sur les bocaux : Les bocaux c’est la vie. Voilà c’est dit. Merci au revoir. Bon je développe un peu… Les bocaux vont vous permettre de conserver vos aliments sec, tous vos produits sous forme de poudre (lessive, cacao, café, shampoing sec, sel, épices), vos restes alimentaires (en guise de tupperware),…

Le compost

Bien entendu le compost est un incontournable du zéro déchet. Il s’agit de recycler certains de ses déchets organiques (légumes, fruits, épluchures). N’ayant moi même pas expérimenté, je préfères laisser la parole à d’autres blogs qui sauront bien mieux vous informer :

Le compost dans son jardin

Le compost en appartement

Le compost collectif

 

J’espère que cet article vous aura plu ! Pour aller plus loin je vous propose des « recettes » DIY spéciales anti gaspi, sains, et économiques :

Poppy

Advertisements

10 commentaires sur « Entamer une démarche zéro déchet »

  1. Une mode zéro gaspillage et éthique: c’est avec Hylla !

    Bonjour, 

    Je suis Lola d’Hylla penderie partagée, LA nouvelle manière de consommer la mode : plus fun, plus durable et plus collaborative ! 

    Notre ambition est de proposer aux femmes une autre manière de s’habiller et consommer grâce à la location de vêtements par abonnement mensuel. Le principe est d’avoir accès à un dressing illimité varié sans faire déborder son armoire, ni vider son porte-monnaie.
    Nous souhaitons proposer une alternative 100% fun, 100% durable et 100% anti-gaspillage à Paris !
    Grâce à la réussite de notre collecte de crowdfunding sur Ulule, nous avons lancé notre nouvelle plateforme web de location de vêtements (www.hylla.fr) le 21 février 2017. Nous comptons déjà une quinzaine d’abonnées qui pour 35€ / mois reçoivent une box de 4 articles préalablement choisis par leurs soins.
    Nous avons la chance et le plaisir d’évoluer au sein des Grands Voisins, village utopique et pépinière d’initiatives au coeur de Paris.
    Notre prochain événement : le Hylla Tour débutera à La Bellevilloise, le 25 mars 2017.
    Nous serons ravies de vous parler de la penderie partagée de vive voix si cela vous intéresse ! N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sur nos réseaux sociaux (Facebook, Twitter ou encore Instagram) et sur notre blog (Blog Hylla).
    Au plaisir d’échanger ! 

    Belle journée à vous et à bientôt,

    Lola B.

    J'aime

Laisser un commentaire/avis/impression

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s